×
Les vignes de Provence attirent de plus en plus de stars, tentés par l’idée de produire leurs propres vins, 2023 - The
Les vignes de Provence attirent de plus en plus de stars, tentés par l’idée de produire leurs propres vins.

Horlogerie

Les vignes de Provence attirent la jet-set hollywoodienne

Le Luberon et le Var attirent de plus en plus de stars à la recherche d’un havre de paix, loin des yeux indiscrets, mais aussi tentés par l’idée de produire leurs propres vins. Un simple placement pour certains, une passion pour d’autres. Les crus de la région ont ainsi trouvé des ambassadeurs de renom.

Ⓒ Seb / Pexels.
Ⓒ Seb / Pexels.

Pendant des décennies, les rich and famous se sont offert des propriétés bordelaises, à l’instar de la famille Agnelli qui a possédé le château Greysac, dans le Médoc, ou de l’actrice chinoise Zhao Wei, à la tête de plusieurs propriétés. D’autres, comme Francis Ford Coppola ou Sting, ont préféré les collines toscanes. Mais voilà que, depuis quelques années, les regards des acquéreurs stars se sont tournés vers les vignes de Provence.


À lire aussi : Pourquoi ce n’est plus la honte de boire du vin d’Alsace


Ⓒ Grape Things / Pexels.
Ⓒ Grape Things / Pexels.

L’un des premiers à se lancer a été le réalisateur Ridley Scott (Alien, Blade Runner, Thelma et Louise, Gladiator…). Également peintre, le Britannique est tombé amoureux des lumières du Luberon et y a acheté, en 1992, le Mas des infermières, à Oppède. Le domaine d’une trentaine d’hectares a longtemps produit des raisins apportés à la coopérative locale pour la consommation personnelle de Ridley Scott, avant la construction d’une cave performante et la mise en bouteille au domaine.

Ⓒ Cottondro Studio / Pexels.
Ⓒ Cottondro Studio / Pexels.

Voisin, l’acteur John Malkovich s’est lui aussi lancé dans la viticulture dans le Luberon. Installé à Lacoste depuis les années 80, ce n’est qu’en 2008 qu’il transforme sa propriété en domaine : Les Quelles de la Coste. C’est la femme du comédien, la réalisatrice Nicoletta Peyran, qui l’aurait convaincu de planter 4 des 10 hectares du domaine de vignes.

C’est la Provence qui attire le plus de néovignerons

Ⓒ Henry & co / Pexels.
Ⓒ Henry & co / Pexels.

« Nos terres avaient été exploitées pendant des années par des ­agriculteurs qui y cultivaient des carottes et du blé. Mais, depuis leur retraite, elles étaient en jachère. Nous trouvions que c’était du gaspillage, déclare John Malkovich. C’est alors que mon épouse a eu l’idée d’y planter des vignes pour faire notre propre vin, car ce terroir était parfaitement adapté à la viticulture. »


À lire aussi : Faire du vin dans son jardin, nouvelle lubie écolo-chic


Ⓒ Luiz M Santoz / Pexels.
Ⓒ Luiz M Santoz / Pexels.

Et comme l’acteur ne doute de rien, il décide de semer du pinot noir et du cabernet sauvignon, mais pas les cépages habituels de l’appellation que sont le mourvèdre, le grenache et la syrah, plus résistants à la chaleur. Désormais, chaque année, quelque 18 000 bouteilles sortent de la propriété, vinifiées par la cave du Luberon, et partent essentiellement à l’export. Mais c’est les vignes de Provence qui attire définitivement le plus de néovignerons. 

Ⓒ Polina Tankilevitch / Pexels.
Ⓒ Polina Tankilevitch / Pexels.

Les vignes stars 

Les premiers à franchir le pas ont été Brad Pitt et Angelina Jolie, qui ont acheté, en 2011 et pour 35 millions d’euros, Miraval, 1 000 hectares de paradis qui donnent aujourd’hui l’un des meilleurs rosés au monde, en partenariat avec la famille Perrin (château Beaucastel).

Ⓒ Bruno Catuaria / Pexels.
Ⓒ Bruno Catuaria / Pexels.

Depuis, les ventes se sont multipliées et le nombre de stars qui produisent du vin a explosé. George Lucas a ainsi intégré en 2017 le château Margüi à son groupe viticole, Skywalker Vineyards – qui comprend Skywalker en Californie, Sommità et Viandante del Cielo en Italie.


À lire aussi : Du vin de Bordeaux hors des clous


Ⓒ Juan Pablo Serrano Arenas / Pexels.
Ⓒ Juan Pablo Serrano Arenas / Pexels. Juan Pablo Serrano Arenas / Pexels

Le créateur de Star Wars n’a pas lésiné sur les moyens pour contribuer à l’essor de la propriété, en faisant construire une cuverie ultramoderne en 2018 pour améliorer la qualité des vins. Dernière star hollywoodienne a avoir franchi le pas, George Clooney s’est offert le domaine du Canadel, à Brignoles, dans le Var.

Ⓒ Snapwire / Pexels.
Ⓒ Snapwire / Pexels.

Un véritable coup de cœur pour ce domaine de 172 hectares d’oliviers, de garrigue, de pins… et 5 hectares de vigne. Reste une question importante : gardera-t-il son vin pour se faire plaisir ou va-t-il se lancer dans l’élaboration d’une grande cuvée comme son voisin de Miraval ?

Ⓒ Cup of couple / Pexels.
Ⓒ Cup of couple / Pexels.

Cet attrait pour les vignes de Provence ne laisse pas indifférentes quelques vedettes françaises. Carla Bruni-Sarkozy a ainsi investi, avec son mari, dans le château d’Estoublon, aux Baux-de-Provence, tandis que Patrick Bruel a jeté son dévolu sur L’Isle-sur-la-Sorgue, où il a acquis le domaine de Léos. Quant à Tony Parker, c’est au Luc, dans le Var, qu’il a placé des fonds dans le château La Mascaronne.

Ⓒ Leeloo the first / Pexels.
Ⓒ Leeloo the first / Pexels.

Associé à Michel Reybier, il entend relancer l’exploitation en créant une activité œnotouristique de luxe, mais aussi en produisant des vins. Une passion qui vient d’ailleurs pousser l’ancienne star du basket à s’offrir 40 hectares en côtes-du-rhône, avec le château Noël Saint-Laurent. Qui sera le prochain à franchir le pas ?


À lire aussi : Vin en canette : tendance ou véritable révolution ?

Voir plus d’articles sur le sujet
Continuer la lecture