Arbres
The Good Gifts : les cadeaux de Noël 2022

The Good Christmas :
Notre sélection de beaux livres à offrir

Cuisiniers en herbe, chefs confirmés, artistes modernes, paquebots luxueux ou encore végétaux très vivants : autant de beaux livres à glisser au pied du sapin à Noël.

beaux-livres-noel-the-good-life-intro

 

1. Arbres, Paul Smith, le plus méditatif

Si vous aviez besoin d’un peu de reconnexion, Arbres est une anatomie détaillée et une analyse du rôle de nos chers feuillus dans la vie des Hommes. Graines, feuilles, forme, écorces, bois, fleurs et fruits : la lecture de ces pages est un voyage parmi les particularités et les diversités de ces êtres vivants.

À l’heure, historique, où l’écosystème de la planète est mis en danger, Arbres rappelle l’importance de la composante végétale pour nos vies, tout simplement.

Arbres, Paul Smith, 320 p., 49 , aux éd. Flammarion

 

 

2. Bras : le Goût de l’Aubrac, Sébastien Bras, le plus familial

Formé par son père, le légendaire Michel Bras, et d’autres grands chefs, comme Pierre Gagnaire et Michel Guérard, Sébastien Bras a repris le restaurant familial Le Suquet, à Laguiole, en 2009. Avec ce premier ouvrage, le chef dévoile l’histoire du restaurant Le Suquet et de sa famille, qui marque la gastronomie française de son empreinte depuis trois générations.

À travers archives personnelles, photographies de l’Aubrac en toute saison et quarante recettes emblématiques, Bras : Le Goût de l’Aubrac propose une plongée unique dans l’univers de cette famille hors du commun.

Bras : Le Goût de l’Aubrac, Sébastien Bras, 272 p., 49,95 , aux éd. Phaidon

3. Normandie, un rêve français, Adrien Motel, le plus cocorico

Le plus beau, le plus rapide et le plus grand objet du monde”. C’est la définition d’Adrien Motel du Normandie, le paquebot français devenu une icône maritime de l’entre-deux-guerres. Le livre retrace les étapes de l’histoire du transatlantique, avant sa construction en 1935 et jusqu’à son naufrage dans les eaux du fleuve Hudson pendant la Seconde Guerre mondiale, sans oublier son démantèlement par les Américains, et les tentatives de la France pour lui trouver un digne substitut dans les décennies suivantes.

Amateurs d’architecture et de design, vous ne serez pas déçus : une bonne partie du livre est consacrée aux intérieurs du Normandie, avec descriptions détaillées, images d’époque et illustrations. Et pour l’anecdote, les plus grands ont foulé le deck : Marlène Dietrich, Pablo Picasso ou encore Antoine de Saint-Exupéry…

Normandie, Adrien Motel, 240 p., 49,95 , aux éd. Place des Victoires

 

4. Origine Non Animale, Claire Vallée, le plus vegan

Cheffe du restaurant ONA (pour Origine Non Animale) à Arès, premier restaurant vegan à avoir été auréolé d’une étoile Michelin, Claire Vallée propose un univers singulier dans l’écosystème de la gastronomie française. Cette pionnière autodidacte explore, dans son livre, légumes et végétaux, en proposant des recettes de ravioles de courgette jaune, de gnocchis à la truffe noire ou encore de petits pois et fèves en saumure.

 

 

On y apprend même à travailler le lichen, la flouve odorante ou le pollen… De quoi revoir ses classiques et bousculer ses habitudes.

Origine Non Animale, Claire vallée, 288 p., 49,90 €, aux éd. du Chêne 

5. Gaston Chaissac, Henry-Claude Cousseau, le plus esthétique

Dessinateur, plasticien et écrivain, Gaston Chaissac (1910-1964) était un artiste polymorphe. Dans cette monographie, Henry Claude Cousseau représente sa figure et sa métamorphose artistique, en plaçant au même niveau tous les genres de sa production. Initié à la peinture par Otto Freundlich et Jeanne Kosnick-Kloss, rencontrés par hasard à Paris en 1937, Chaissac compose un monde paradoxal, à la fois théâtral et confidentiel, à découvrir dans les textes et les images.

beaux-livres-noel-the-good-life-3

Mais les pages dévoilent aussi l’intimité de l’artiste, et c’est peut-être l’aspect le plus touchant du livre : photos personnelles de Chaissac, correspondance avec les amis artistes et autres documents personnels rassemblés témoignent d’une histoire de vie privée et de toute une vision du monde.

Gaston Chaissac, Henry-Claude Cousseau, 320 p., 70 €, aux éd. Flammarion

 

6. ICONS – Les-Baux-de-Provence, pour une partie de campagne provençale

Première publication d’une collection façonnée autour des destinations où sont nichées les propriétés hôtelières de la marque Iconic House, ce livre est loin d’être un simple guide des Baux-de-Provence. Traité comme un fanzine, sous le pilotage de Grégoire Boulant (auteur des textes aussi), et doublé d’un album photographique assemblé par l’œil attentif et parfois cinématographique d’Agathe Boudin, cet ouvrage offre l’occasion de découvrir l’âme de la région.

Des portraits d’artistes et d’entrepreneurs locaux reconnus, le récit de l’histoire, des symboles et des traditions provençales, où encore une sélection des bonnes adresses pour bien boire et bien manger, des recommandations d’activités à ne pas manquer… Bref, de quoi s’imprégner de la culture régional et planifier un tour à 360 degrés.

ICONS – Les Baux-de-Provence, 160 p., 21 , édité par Iconic House

7. Kei III, Kei Kobayashi et Chihiro Masui, le plus précis

L’autrice Chihiro Masui revient, avec ce livre, sur le parcours du plus parisien des chefs japonais, Kei Kobayashi. Mêlant recettes, dialogues et photographies d’art, l’ouvrage déroule l’univers sophistiqué et poétique de cet artiste à part entière, de son arrivée en France dans les cuisines du chef Alain Ducasse jusqu’à l’ouverture de son restaurant et l’obtention de la plus convoitée des distinctions.

C’est aussi et d’ailleurs pour célébrer cette troisième étoile au guide Michelin que Kei III a vu le jour.

Kei III, Kei Kobayashi et Chihiro Masui, 304 p., 75 €, aux éd. Flammarion

8. Sexus botanicus, Joanne Anton, le plus curieux

Dans Sexus Botanicus, Joanne Anton passe en revue les relations symbiotiques entre flore et faune, les tromperies et autres jeux de dupes (si, si), le mutualisme, ou encore l’influence des milieux et de l’évolution…

Un curieux récit en somme, d’une vie sexuelle végétale inventive, voire excentrique, pour un être humain plutôt habitué à poser sur les plantes un regard distrait, ne soupçonnant pas le moins du monde l’activité incessante qui règne derrière leur (relative) immobilité.

Sexus botanicus, Joanne Anton, 184 p., 19,90 €, aux éd. Arthaud

9. Noma 2.0 : Végétal, Forêt, Océan, René Redzepi, le pionnier

En 2017, René Redzepi ferme l’un des restaurants les plus influents du monde. Ouvert à Copenhague en 2003, Noma était un pionnier de la «Nouvelle Cuisine Nordique», élu «meilleur restaurant au monde» à quatre reprises. En février 2018, un lieu complètement réinventé voit le jour, dans un autre quartier de Copenhague : Noma 2.0.

Plus qu’un livre de chef, Végétal, Forêt, Océan reflète, de page en page, le génie créatif de René Redzepi et de son équipe de chefs, à travers récits et photos inspirants. Il rassemble les plats emblématiques servis au Noma 2.0 et présente tous les ingrédients et éléments essentiels.

Noma 2.0 : Végétal, Forêt, Océan, René Redzepi, 356 p., 85 €, aux éd du Chêne

10. Vignerons Alpins, Emmanuel Renaut, le plus engagé

«Ce livre est avant tout celui des vignerons», souligne le chef triplement étoilé Emmanuel Renaut, qui autoédite ce beau livre. Si quelques recettes en rythment les pages, Vignerons Alpins n’est pas un ouvrage de cuisine, comme l’indique finalement son titre.

livre-vignerons-alpins

La culture de la vigne en altitude est une aventure singulière : c’est cette histoire que l’ouvrage, qui verra bientôt un second tome paraître, raconte avec la voix d’Isabelle Ambragna et les photographies de Matthieu Cellard.

Vignerons Alpins, textes d’Isabelle Ambregna, photographies de Matthieu Cellard, 257 p., 75 , autoédité par Emmanuel Renaut

11. Las Vegas, Jeff Burton, le plus sophistiqué

Un combat de l’Ufc, un spectacle du Cirque du Soleil, ou encore le spectacle burlesque Absinthe du Caesars Palace… Ce beau livre de la collection «Fashion Eye» des éditions Louis Vuitton est un vrai voyage dans l’univers du divertissement à Las Vegas.

the-good-life-les-beaux-livres-10

Et sans même entendre le cliquetis des machines à sous de casinos, on rêve aux horizons lointains et too much du fantasme Vegas, grâce au talent de Jeff Burton, photographe américain devenu célèbre avec ses œuvres sur les tournages de films pornographiques, et qui a conquis les plus grands magazines et les maisons de mode les plus renommés au monde, avec le velouté de ses peaux, son sens du cadrage et de la couleur.

Las Vegas, Jeff Burton, 112 p., 50 €, aux éd. Louis Vuitton

12. Autodidacte, Julien Sebbag, le plus frais

Entre témoignage et carnet de 40 recettes, ce livre nous ouvre le jardin secret de Julien Sebbag. Avec son parcours atypique — c’est lors de ses voyages et à force de réflexions sur les nouveaux codes de la restauration que ce diplôme d’une école de commerce se projète dans la profession —, déjà à la tête de quatre restaurants parisiens (Créatures, Tortuga, Forest et Micho), le Parisien fait état, dans ce beau livre, de sa passion pour l’art et la musique, comment elle s’exprime dans la scénographie de ses restaurants.

livre_sebbag

Mais aussi de sa sensibilité pour l’artisanat de bouche, de l’expression de son héritage culturel et du lien fort qu’il entretient avec la culture juive et de son ouverture au monde par les voyages qu’il a réalisés et l’infusion de ses expériences par la cuisine méditerranéenne.

Autodidacte, Julien Sebbag, 208 p., 29,99 €, aux éd. Flammarion