William Jess Laird

Ouverture :
Ace Hotel rend hommage à Toronto

C'est l'ouverture du moment à Toronto : avec son architecture pêchue et ses clins d'œil à la ville et ses alentours, le dernier hôtel en date estampillé Ace Hotel a ravi The Good Life.

Ambiance moderniste et chaleureuse au tout nouvel Ace Hôtel, à Toronto.
Ambiance moderniste et chaleureuse au tout nouvel Ace Hôtel, à Toronto. William Jess Laird

Et de dix pour le groupe américain ! C’est à Toronto que Ace Hotel vient tout juste d’ouvrir son dixième établissement. Quatorze étages façonnés comme une ode à la ville, comprenant 123 chambres et suites, un restaurant de haut vol et un rooftop panoramique.

Une architecture frappante

Le bâtiment en impose. Imaginé par la firme torontoise Shim-Sutcliffe Architects, celui-ci semble à la fois vouloir se fondre dans son environnement et sortir du lot. En cause ? Sa façade géométrique recouverte de briques rouges choisies pour faire écho aux murs de la ville, longtemps teintés de la même couleur car construits grâce à l’argile issu de la commune voisine de Don Valley.

Sa ligne distinctive, singeant celle d’un électrocardiogramme, rythme non seulement l’extérieur mais l’intérieur du Ace Hotel Toronto. Particulièrement visible depuis le lobby, cette vague inversée, dont la courbe nette se répètent sur les poutres qui soutiennent la structure, devient la signature de ce nouvel hôtel. La brique ocre, quant à elle, s’efface au profit de matériaux bruts, comme le béton des plafonds ou le bois clair du mobilier. L’hommage à Toronto se poursuit en revanche au niveau de la décoration : plantes, tissus, céramiques et coups de peintures en nuances de vert donnent le ton des espaces.

Le lobby du Ace Hotel Toronto.
Le lobby du Ace Hotel Toronto.

Empreinte de modernisme, l’architecture intérieure dialogue avec les meubles de Ace Studio, le cabinet in-house du groupe hôtelier. Discret bien que dessiné avec ce qu’il faut de rondeur et de franchise pour ne pas s’effacer devant une telle structure, le mobilier voisine également avec les œuvres d’art de plus d’une quarantaine d’artistes canadiens. Parmi eux, le co-fondateur de Shim-Sutcliffe Architects, A. Howard Sutcliffe, qui a imaginé pour l’hôtel une représentation abstraite du Lac Ontario. Nadia Gohar, Dennis Lin et Guillermo Trejo font eux aussi partie du casting d’artistes.

Cocktails, tapas et feu de cheminée à Evangeline, le bar en rooftop du Ace (voir encadré).
Cocktails, tapas et feu de cheminée à Evangeline, le bar en rooftop du Ace (voir encadré). William Jess Laird

Un chef d’exception pour le Ace Hotel Toronto

Pour son premier atterrissage au Canada, le groupe américain a choisi de donner la parole, en cuisines, à un chef de renom. Formé à bonne école, en France notamment chez Régis Marcon ou auprès de la famille Troisgros, Patrick Kriss a également fait ses armes à New York et au sein de Daniel, un restaurant torontois étoilé. Désormais à la tête d’une collection de restaurants nommée Alo, il relève le défi d’élaborer les cartes de l’ensemble des points de restauration de l’hôtel.

La table du chef Patrick Kriss s’habille de teintes plus sombres que le reste de l’hôtel.
La table du chef Patrick Kriss s’habille de teintes plus sombres que le reste de l’hôtel. William Jess Laird

Le plus notable sera bien sûr Adler, la table gastronomique du Ace Hotel Toronto. S’y cuisinent les saveurs de la Méditerranée, une inspiration certes bien lointaine pour cette partie du monde mais préparées exclusivement à partir de produits de saison et sourcés au plus raisonnablement. Poulet et harissa, carpaccio de poivrons grillés et autres viandes et légumes cuits au feu de bois réchaufferont ainsi le cœur des Canadiens ou de leurs touristes.

Comme à l’habitude des hôtels du groupe, le lobby, littéralement suspendu au dessus du restaurant, accueille les visiteurs en cas de fringale, de télétravail ou tout simplement de pause lecture. Du matin au soir, le service du bar évolue, troquant cafés de spécialité et gourmandises sucrées pour cocktails inédits et leurs snacks à déguster à n’importe quelle heure (bagel, tartare de poisson, burger…).

Enfin, un rooftop couronne ce nouveau Ace Hotel, offrant une vue panoramique sur Toronto. Evangeline, c’est son nom, a pour vocation de laisser un souvenir inoubliable à ses visiteurs d’un soir, qu’ils soient de passage ou venus redécouvrir leur ville.

Evangeline, un nouveau rooftop pour Toronto

Toronto se dote d’un nouveau bar en rooftop où admirer la skyline de la ville. C’est Evangeline, qui ouvrait ses portes le 21 octobre dernier au 14e étage de l’Hôtel Ace. Son nom ? Un hommage à la première pellicule de l’histoire de l’industrie cinématographique canadiennen. Un film meute tourné en 1914 par Edward P. Sullivan et William Canavaugh, adaptation du poème Evangeline d’Henry Wadsworth Longfellow, un récit de la grande déportation au milieu du XVIIIe siècle des habitants de la région canadienne Acadie par les Anglais.

Résultat ? 80 places dans ce lounge bar imaginé par le studio Shim-Sutcliffe Architects, dont 50 à l’intérieur, deux cheminées, des sculptures en céramique de l’artiste canadien David Umemoto. A l’extérieur, la terrasse luxuriante de verdure s’oriente au Sud-Ouest, parfait pour un coucher de soleil avec vue sur Toronto et le parc St Andrew’s Playground.

Côté table, ou plutôt grignotis, le chef Patrick Kriss (déjà à la tête de deux restaurants torontois étoilés, l’Alo – qui propose une cuisine française – et le plus varié Alobar Yorkville) a construit un menu de tapas à partager entre amis : charcuterie, chips & dip, olives farcies de ‘nduja avec Halloumi, des cocktails de crevettes et des huîtres fraîches.

Et comment définir la selection cocktails? Le mot d’ordre est créativité !  Parmi les autres, on retrouve le Colibrì (vodka, liqueur de meloni, miel de Manuka, citron vert, bitter et cava), le Punch Lafitte (rhum agricole, rhum blanc, absinthe, brandy, thé en poudre, lait de coco et citron vert), ou encore le Meiji Restoration (whisky japonais, Cocchi Rosa, vin de prune, liqueur Yuzu).

Mais Evangeline est une bonne option aussi pour les amateurs de la fête et de l’art. Le rooftop organise en fait des événements musicaux, très souvent des dj sets, et abrite les expositions de différents artistes canadiens.

Leonardo Petrini


Ace Hotel Toronto
51 Camden Street,
Toronto, ON, M5V 1V2

Thématiques associées