×
lvmh watch week montre à miami zenith

The Good Look // Horlogerie

Montres : nos coups de cœur à la LVMH Watch Week

Plusieurs maisons horlogères (Bulgari, Hublot, Gérald Genta, Daniel Roth, TAG Heuer, Zenith) ont présenté leurs nouveautés cette semaine à la LVMH Watch 2024 Week de Miami. The Good Life a établi sa short-list subjective des plus belles pépites — pour votre plus grand plaisir...

En janvier, c’est désormais devenu une tradition, les maisons horlogères du groupe de Bernard Arnault (Bulgari, Hublot, Gérald Genta, Daniel Roth, TAG Heuer, Zenith) présentent leurs nouveautés dans une ville sélectionnée avec soin, en changeant de continent tous les ans, de lors la LVMH Watch Week.


Lire aussi : Le renouveau du chrono Carrera « Dato » de TAG Heuer

 


Dans les coulisses de la LVMH Watch Week 2024

L’année 2024 est celle des Amériques. Direction Miami, en Floride, dans une sublime villa qui se dresse fièrement sur la bien nommée Star Island.

Et ça commence fort chez Hublot avec l’annonce d’une nouvelle « Manufacture Piece » (MP), une dénomination qualifiant les OVNI horlogers de la marque : la MP-10 Tourbillon Weight Energy System Titanium est de ceux-là avec ses 592 composants, ses cinq ans de R&D, ses deux masses linéaires et son tourbillon incliné. Évidemment, cette « MP-10 » (produite à seulement 50 exemplaires, 275 000 €) n’a aucune aiguille. En lieu et place ? Quatre affichages en rotation permanente pour les heures et les minutes. Son boîter ? En aluminium monobloc. On l’a portée, elle est d’une rare ergonomie, d’une légèreté affolante. Cette pièce, l’une des plus impressionnantes de l’année, fera parler d’elle, c’est sûr.

lvmh watch week montre à miami hublot mp-10

Du côté de Daniel Roth et Gérald Genta, ça bouge aussi à la LVMH Watch Week. Présenté pour la première fois en mars 2023, le prototype de la Daniel Roth Tourbillon Souscription a enfin été vu en « vrai » et, sans révéler un secret, autant dire qu’il s’agit d’une petite bombe ! Imaginée et conçue par la Fabrique du Temps à Genève, sous l’autorité de Michel Navas et Enrico Barbasini (deux stars de la haute-horlogerie), cette montre à la forme en double-ellipse est fidèle au design original de ses aïeules mais va encore plus loin avec une foultitude de détails techniques qu’il serait complexe de lister ici. Juste une info : plus de 1000 demandes ont été reçues pour les prises de commande… et seulement 20 seront honorées. L’exception a un prix : la rareté.

lvmh watch week montre à miami daniel roth

Chez Gérald Genta, là aussi, les lignes sont en train de bouger sous l’impulsion de Jean Arnault, à la tête de la division horlogère de Louis Vuitton et grand passionné de haute-horlogerie. Là aussi, nous avons vu et testé un prototype affichant un Donald golfeur sur un cadran en émail cloisonné d’une grande virtuosité. On est chez Gérald Genta, cela veut donc dire sonnerie à la demande, heures sautantes et minutes rétrogrades. Du grand art. Avec un zeste d’irrévérence et d’humour bienvenu.

lvmh watch week montre à miami gerard genta

Chez Zenith, il est aussi question de prototypes qui ressortent des tiroirs avec une réédition fidèle d’un chronographe El Primero « Triple Calendar » qui avait été développé en série ultra-limitée de seulement une vingtaine de pièces à la fin des années 60. Le résultat cette année ? Une Chronomaster Original Triple Calendar avec un boîtier en acier compact de 38 mm de diamètre d’inspiration vintage qui reprend exactement le schéma et les proportions de l’A386 de 1969 en ajoutant un calendrier complet avec phase de lune au calibre chronographe automatique à haute fréquence 1/10e de seconde. Plusieurs versions existent mais notre préférée est sans conteste celle affichant une touche de vert, totalement désirable.

lvmh watch week montre à miami zenith

Chez TAG Heuer, nous avons déjà fait l’éloge de la nouvelle Carrera Dato qui nous a clairement tapé dans l’œil dans sa livrée verte lors de cette LVMH Watch Week. Autre surprise : le grand retour de l’eyewear siglé TAG Heuer avec la présentation d’une collection complète de lunettes (de vue et solaires). La marque avait déjà sévi dans le secteur de lunetterie haut de gamme de 2002 à 2016 et marqué les esprits avec des produits qui sortaient des sentiers battus. Bis repetita, donc.

« La nouvelle collection de lunettes TAG Heuer représente le summum de l’innovation et du design de haute qualité. Chaque modèle adhère à des normes d’excellence, faisant appel à des matériaux de pointe et à des détails conçus pour une performance optimale à toute épreuve. Cette collection apporte une esthétique avant-gardiste dans laquelle les lunettes ne sont plus liées à leur fonction d’usage, elles puisent leur style dans la beauté de la technologie », note Renato Montagner, directeur artistique de TAG Heuer Eyewear. Ce retour dans la lunetterie avec trois nouvelles gammes réalisées en partenariat avec l’entreprise Thélios, également propriété de LVMH, marque aussi un désir de trouver de forts relais de croissance pour TAG Heuer.

lvmh watch week montre à miami tag heuer

Enfin, chez Bulgari, il est question (entre autres) d’un grand retour à l’or jaune, cette couleur si chaude qui fait de ce métal précieux une valeur forte sur laquelle on peut compter. La maison romaine revisite ainsi sa célébrissime montre Bulgari Bulgari, notamment dans une version unisexe de 38 mm de diamètre, mouvement automatique et silhouette intemporelle qui donne le tempo des tendances de l’année.

« Imaginée par Gianni Bulgari, son alchimie unique a ensuite pris forme sur le carnet de croquis du légendaire designer Gérald Genta, explique-t-on chez Bulgari. La montre Bulgari Bulgari affirme son originalité avec l’inscription de son nom sur la lunette en or jaune. Cette montre à la fois classique et visionnaire exprime l’âme romaine de la Maison, mais aussi son approche avant-gardiste inspirée de sa passion profonde pour l’art et les merveilles architecturales d’Italie. » Ce come-back à l’or jaune, à des diamètres plus contenus et à une forme de sobriété graphique n’est pas anodine, elle signe un désir de réassurance dans une période économique qui pourrait s’avérer incertaine. A suivre, donc.

lvmh watch week montre à miami bulgari


Lire aussi : La street-food cubaine prend ses quartiers à Miami


Site internet de la LVMH Watch Week

Voir plus d’articles sur le sujet
Continuer la lecture