×
A l'approche des vacances d'hiver, The Good Life vous sélectionné six belles bandes dessinées à lire lors de votre séjour à la montagne, 2024 - TGL
A l'approche des vacances d'hiver, The Good Life vous sélectionné six belles bandes dessinées à lire lors de votre séjour à la montagne, 2024 - TGL

The Good Culture // Books

6 bandes dessinées à lire en montagne

Après le ski et avant la raclette, pourquoi ne pas se laisser emporter dans l'univers de l'une de ces 6 BDs ayant la montagne à cœur ?

De la Suisse au Népal, la montagne inspire les auteurs de bandes dessinées. Qu’il s’agisse d’un séjour au ski entre copains, d’une retraite propice à l’introspection ou de la description d’une société futuriste envahie par la glace, la neige leur offre une page blanche… extraordinairement fertile.


A lire aussi : Sélection : les plus beaux livres méditerranéens


Le silence des alpes

À la recherche de Peter Pan, Cosey, Le Lombard, 136 p., 22 €.
À la recherche de Peter Pan, Cosey, Le Lombard, 136 p., 22 €.

Avec ce récit de la retraite d’un écrivain dans un village perdu, Cosey, le créateur de la série Jonathan, nous plonge au cœur des Alpes valaisannes.

À travers la double quête de son héros, l’auteur nous entraîne loin des montagnes de l’Himalaya qui servent souvent de cadre
à Jonathan, et auxquelles les sommets du Valais n’ont rien à envier.

D’autant qu’ils sont magnifiés par le trait de Cosey, qui manie l’art du silence comme celui des dialogues et qui maîtrise aussi bien la mise en couleur que les scènes en clair-obscur. L’un des bandes dessinées à lire en montagne. 

> À la recherche de Peter Pan, Cosey, Le Lombard, 136 p., 22 €.


Dystopie glaciaire

Transperceneige (Intégrale), Lob, Rochette et Legrand, Casterman, 280 p., 25 €.
Transperceneige (Intégrale), Lob, Rochette et Legrand, Casterman, 280 p., 25 €.

« Parcourant la blanche immensité d’un hiver éternel et glacé, d’un bout à l’autre de la planète roule un train qui jamais ne s’arrête. » Loin de l’image rassurante des sommets blanchis par la neige, des chalets accueillants et des pistes de ski, Transperceneige met en scène une autre vision de la montagne, celle d’après l’Apocalypse.

Les derniers survivants de la planète s’entassent à bord d’un train qui reproduit les hiérarchies sociales du monde d’avant, sa violence et ses injustices. Un récit d’anticipation adapté au cinéma en 2013, sous le titre Snowpiercer, par Bong Joon-Ho.

> Transperceneige (Intégrale), Lob, Rochette et Legrand, Casterman, 280 p., 25 €.


Vigueurs hivernales

Les Légions perdues, Martin, Casterman, 64 p., 12,50 €.
Les Légions perdues, Martin, Casterman, 64 p., 12,50 €.

Dans cette sixième aventure d’Alix, figure de proue de l’hebdomadaire Tintin et de la bande dessinée franco-belge, Jacques Martin met en scène un complot ourdi par Pompée contre Jules César et qu’Alix va tenter de déjouer.

Grand maître de la BD dite « réaliste » et assistant d’Hergé au sein des Studios montés par le créateur de Tintin, Martin signe une longue séquence d’anthologie située dans les Alpes, en plein hiver.

On entend presque la neige crisser sous les pieds des personnages et on a l’impression de sentir la morsure du froid tout en tournant les pages de l’une de ces bandes dessinées à lire en montagne. 

> Les Légions perdues, Martin, Casterman, 64 p., 12,50 €.


Immersion en suisse

Astérix chez les Helvètes, Goscinny et Uderzo, Hachette, 48 p., 10,50 €.
Astérix chez les Helvètes, Goscinny et Uderzo, Hachette, 48 p., 10,50 €.

Un banquier qui s’appelle Zurix et un personnage nommé Petisuix ? Pas de doute, nous sommes bien dans un album d’Astérix ! La légende raconte que l’idée d’une aventure en Suisse aurait été soufflée aux auteurs par Georges Pompidou, alors

Premier ministre. Astérix chez les Helvètes, mieux qu’un guide de voyage, recense avec humour toutes les caractéristiques de la Suisse, du secret bancaire à la propreté obsessionnelle, et de la fondue au fromage à l’horlogerie.

Et contrairement à ce que croit Obélix, la Suisse n’est pas un plat pays. On y trouve bien des montagnes, mais l’état éthylique dans lequel il passe une partie du récit l’empêche de profiter du paysage…

> Astérix chez les Helvètes, Goscinny et Uderzo, Hachette, 48 p., 10,50 €.


L’aventure quotidienne

Le Plus Long Chemin de l’école, Javoy et Garreta, Dargaud, 60 p., 14 €.
Le Plus Long Chemin de l’école, Javoy et Garreta, Dargaud, 60 p., 14 €.

Certains enfants n’ont qu’à traverser la rue pour aller à l’école. D’autres doivent marcher pendant six jours à travers les montagnes himalayennes pour rejoindre leur établissement scolaire, à Katmandou, sans compter un vol en avion et un trajet en car le long d’un ravin…

C’est le cas de ces huit jeunes Népalais, héros d’une épopée qui nous entraîne dans les paysages somptueux d’un pays surnommé « les Marches qui mènent au paradis » et qui donne des allures de grande aventure à leur vie quotidienne.

Une bande dessinée adaptée d’un film, Sur le chemin de l’école, récompensé par un César et décliné en documentaires pour la télévision. L’une des plus belles bandes dessinées à lire en montagne. 

> Le Plus Long Chemin de l’école, Javoy et Garreta, Dargaud, 60 p., 14 €.


Virée aux sports d’hiver

Slaloms, Trondheim, Dargaud, « Poisson Pilote », 48 p., 14 €.
Slaloms, Trondheim, Dargaud, « Poisson Pilote », 48 p., 14 €.

En 1993, alors qu’il vient de cofonder la maison d’édition L’Association trois ans plus tôt, Lewis Trondheim n’est pas encore une vedette de la bande dessinée.

Mais il possède déjà une imagination inépuisable pour raconter des histoires et cette capacité à les illustrer d’un trait aussi joyeux que spontané, lequel fait merveille dans le récit tout schuss de cette virée d’une bande de copains aux sports d’hiver, parmi lesquels figure l’inévitable Lapinot, son personnage fétiche.

De quoi donner envie de (re)partir au ski, de s’offrir des parties endiablées de Trivial Pursuit et de déguster une bonne fondue au fromage comme dans Astérix chez les Helvètes.

> Slaloms, Trondheim, Dargaud, « Poisson Pilote », 48 p., 14 €.


A lire aussi : Livres : la sélection de The Good Life pour se (re)connecter à la nature

Voir plus d’articles sur le sujet
Continuer la lecture