×
Wiesmann Thunderball une voiture bijou 100 % électrique - the good life

Toys // Motors

Wiesmann Thunderball, une voiture-bijou 100 % électrique

Les artisans de l’automobile passent, eux aussi, à l’électrique. La preuve avec Wiesmann, qui fabrique ses voitures à la main en Allemagne, et vient de présenter le Project Thunderball, un roadster 100 % aux watts.

Il y a les constructeurs populaires, qui fabriquent des autos à la chaîne, les exclusifs, qui produisent des petites séries, et il y a les artisans : Pagani, Morgan, Caterham… Ils fabriquent from scratch ou transforment des modèles existants pour en faire des bêtes de course et/ou de plaisir. Parmi eux, il y en a un qui assemble ses autos à la main dans son atelier de Dülmen, en Allemagne. Wiesmann, célèbre pour ses roadsters survitaminés, a fait faillite fin 2013, avant son rachat par deux passionnés en 2015 et présente aujourd’hui son nouveau modèle baptisé Thunderball.

Ce dernier est bien un roadster deux places, emblématique de la firme au gecko, mais contrairement aux MF3, MF4 et MF5 qui ont fait la réputation de Wiesmann, le Project Thunderball n’embarque pas un V10 BMW. Si le constructeur allemand avait bien annoncé son retour au salon de Francfort 2019 avec une nouveau modèle essence comme il avait l’habitude d’en produire avant sa banqueroute, son renouveau passera finalement par une voiture 100 % électrique !

Wiesmann Thunderball une voiture bijou 100 % électrique - the good life

Mais pas question de rogner sur la sportivité. Ainsi, le Wiesmann Thunderball n’affiche « que » 1700 kg sur la balance, soit une demi-tonne de moins que le Porsche Taycan pour des performances – sur le papier – équivalentes. En effet, le roadster made in Dülmen est propulsé par deux moteurs électriques à l’arrière qui délivrent 680 chevaux cumulés. Il est donc capable d’engloutir le 0 à 100 km/h en… 2,9 secondes ! Le tout alimenté par une batterie de 92 kWh dont l’autonomie est annoncée autour de 500 km.

Wiesmann Thunderball une voiture bijou 100 % électrique - the good life

Le look du Thunderball, lui, reste fidèle aux codes de Wiesmann : une gueule néo rétro, des lignes inspirées par les Anglaises des Swinging Sixties et un intérieur très chic qui fait la part belle aux compteurs et boutons, malgré la présence de très discrets écrans. Les commandes sont ouvertes avec un prix de départ fixé à 300 000 €. Et pour les fanas du benzin, pas d’inquiétude, un modèle essence baptisé Gecko, en hommage au logo de Wiesmann est en préparation…

Wiesmann Thunderball une voiture bijou 100 % électrique - the good life


Voir plus d’articles sur le sujet
Continuer la lecture