×

The Good City // 48 heures à

Tomigaya, le quartier arty où se cache (vraiment) le cool de Tokyo

A la fraîcheur du Yoyogi-Park et en marge de l'agitation de Shibuya, le quartier de Tomigaya attire pour son côté tranquillement avant-gardiste dans une capitale qui peut vite virer au « too much ».

Plus de 2 000 km2 (Paris en couvre 105), presque 14 millions d’habitants (soit 6,3 au km2) : le gigantisme de Tokyo effraie. Loin du luxe tapageur de Ginza et de l’excentricité de Harajuku, avoisinant le mythique carrefour de Shibuya qui voit défiler 2,4 millions de personnes chaque jour, se cache un quartier que peu encore connaissent. Tomigaya n’a pour le touriste en recherche de sensations fortes rien d’exceptionnel. Epicentre de cafés-restaus charmants et de boutiques indépendantes, il attire pourtant depuis le sortir de la pandémie une foule branchée en quête de calme pour s’établir. Ce n’est pas une coïncidence si le groupe Trunk y a établi son dernier hôtel et que le magazine Monocle y a installé sa boutique tokyoïte…

@thegoodlifemagazine

We found the #trendiest #tokyo neigborhood ! Welcome to tomigaya, home of #trunkhotel #monocleshop and so many cute #coffeeshops

♬ 1901 – Phoenix


Lire aussi : Oubliez Lost in Translation, cet hôtel a la plus belle vue sur Tokyo


Tomigaya, le quartier qui monte… tranquillement

Aucun gratte-ciel ni centre commercial ne point à Tomigaya. Les boutiques et restaurants ont pignon sur rue, facilitant la vie d’un voyageur encore novice face au système d’adresses de Tokyo et la découverte d’enseignes inconnues. On peut tranquillement marcher sur le bitume (peu de trottoirs dans cette zone résidentielle) sans risquer de se faire écraser et dormir au quatrième étage du Trunk(Hotel) Yoyogi Park sans pour autant se faire déranger par le trafic de nuit.

Le recensement d’octobre 2020 comptait moins de 10 000 âmes (permanentes) dans le quartier de Tomigaya qui s’étend pourtant du campus Komaba de l’université de Tokyo à la lisière nord-ouest du parc Yoyogi-kōen. En son cœur, Kamiyama Street, artère principale d’un quartier qui mue en douceur. A son extrémité sud, le micro quartier Okushibu, porte d’entrée vers l’effervescence de Shibuya. Au nord, Yoyogi, dont le parc adjacent tire son nom, havre de paix où se cache le sanctuaire de Hachimangu.

Fanny Liaux Gasquerel
Fanny Liaux Gasquerel

Nos meilleures adresses à Tomigaya

Dormir à Tomigaya

Trunk(Hotel) Yoyogi Park

25 chambres, seulement 7 étages, une piscine en rooftop : ce boutique-hôtel est l’antithèse de tout ce qu’on aurait espéré trouver à Tokyo, et c’est tant mieux !

Lire la suite

trunk hotel boutique hotel tokyo norm cph Keiji Ashizawa japon

Dîner à Tomigaya

Okushibuya Motsuyakinonki

L’izakaya tient au Japon la place du bistrot en France. Pas étonnant donc d’en trouver à tous les coins de rue — attention à ne pas vous laisser berner par une façade alléchante avant de déchanter devant vos plats. Tomigaya étant loin d’être un quartier touristique, ses restaurants ne réservent pour la grande majorité pas de mauvaise surprise. Okushibuya Motsuyakinonki en est au contraire une très bonne où déguster les plats typiques de la capitale.

Chome−4−18 1F, Kamiyamacho, Shibuya City

Path

Ouvert du matin au soir, ce restaurant où la musique est reine brouille les genres pour offrir aussi bien les services d’une boulangerie (pains aux raisins et au chocolat aussi bon qu’ici !) que d’une cave à manger selon les heures de la journée.

Chome−44−2, A-Flat, 1F, Tomigaya. Instagram.

Tomigaya Kamiyama street tokyo path restaurant

Pignon

La mignonerie de sa façade vous attirera dans ses filets : plongez-y ! Pignon offre la dose d’occident nécessaire à tout voyage à Tokyo, une remise à zéro du palais avant une nouvelle tournée de poisson cru — son chef-propriétaire est pourtant japonais… formé à Bordeaux.

16-3 Kamiyamacho, Shibuya City. Instagram.

Prendre un café aux abords de Kamiyama Street

Fuglen

A l’angle du Trunk(Hotel) Yoyogi Park, une adresse ne désemplit pas : il s’agit de Fuglen, un concept de bar/coffee-shop qui a fait le grand voyage depuis Oslo pour ouvrir à Tomigaya en 2012. Depuis, la marque s’étend à Tokyo, régalant ses habitués comme les voyageurs de passage de cafés de spécialités et de cocktails inédits.

1 Chome-16-11 Tomigaya, Shibuya City. Site internet.

Fanny Liaux Gasquerel
Fanny Liaux Gasquerel

Beasty Coffee

Un café à emporter fait dans les règles de l’art : c’est rare à Paris… Un peu moins à Tokyo. Beasty Coffee remporte néanmoins la palme de l’adresse la plus charmante du quartier avec ses jus filtrés au dripper. Un régal.

1 Chome-19-3, Tomigaya, Shibuya-City. Site internet.

Fanny Liaux Gasquerel
Fanny Liaux Gasquerel

nephew

« Kawaii » dit-on au Japon pour s’émerveiller devant une chose si adorable qu’aucun autre adjectif ne peut la décrire. nephew fait partie de ces adresses qui se dévoilent à mesure qu’on apprend à les connaître, d’extérieur, d’abord, où une petite porte bleue mène dans un espace biscornu. A l’intérieur, un bar effet vintage, des sweats logotés, coffee brew, verre de vin rouge, œufs Bénédicts ou pain perdu à la carte. Un étage s’ouvrira aux plus curieux…

1 Chome-7-2, Tomigaya. Instagram.

Nata de Cristiano

Et pour ceux qui feraient un rejet des dorayaki, Nata de Cristiano propose des pasteis qui se défendent vraiment pas mal…

1 Chome−14−16 Tomigaya. Instagram.

Boire un verre

Studio Mule

Ce bar tapissé de vinyles où il faudra s’installer au comptoir (onze places seulement) pour siroter un vin naturel n’est pas sans rappeler les adresses les plus à la mode de Paris. Ici, pas de dépaysement donc pour quiconque aura déjà trempé ses lèvres dans un jus de raisin élevé en biodynamie, la barrière de la langue en sus (on dit que seulement 30 % des habitants de Tokyo parle assez bien l’anglais pour tenir une conversation courante). Ouvert depuis 2020, il est l’œuvre du DJ Toshiya Kawasaki et du studio d’architecture local Case-Real.

3E 16-4 Kamiyama-cho, Shibuya-ku

Tomigaya Kamiyama street tokyo studio mule bar

Oichan

Arroser sa bière de yakitori et de petits mets préparés devant vous : c’est dans une ruelle de Okushibuya, la partie de Tomigaya qui se jète doucement mais surement dans la bouche gargantuesque de Shibuya, que s’apaiseront les petites soifs de fin de journée.

9-14 Kamiyamacho, Shibuya City. Site internet.

Shop

marumitsu poterie

Ce magasin propose une sélection raisonnée de marques de céramiques japonaises et d’art de la table organisées sur trois étages, dont le second se partage avec une charmante cantine, Meals.

1-17-5, Tomigaya, Shibuya City. Site internet.

Tomigaya Kamiyama street tokyo poteries

Habana

Ce n’est certes pas en voyage qu’on s’aventurera à acheter des plantes mais cette adorable boutique fleurie offre à Kamiyama Street un décor bucolique qui lui fait du bien. Et puis, un petit bouquet n’a jamais fait de mal à une chambre d’hôtel…

1 Chome−14−14, 1F, Tomigaya, Shibuya City. Site internet.

Fanny Liaux Gasquerel
Fanny Liaux Gasquerel

Blue Lug Yoyogi Park

Les Japonais ne sont pas aussi fous de vélos que les Scandinaves mais dépassent de loin l’engouement des Français pour la pratique. Dans cette boutique, l’une des nombreuses à porter l’enseigne Blue Lug, on achète et on répare les deux roues dernier-cri comme vintage.

1 Chome-43-3 Tomigaya, Shibuya City. Site internet.

Fanny Liaux Gasquerel
Fanny Liaux Gasquerel

Aller chez le coiffeur à Tomigaya

Somewhere

Quelle idée d’aller chez le coiffeur au Japon ! Et pourtant, les cheveux toujours impeccables des locaux croisés à Tomigaya font rapidement naître l’envie de se laisser tenter à la chose… Séduit par la façade simpliste mais efficace de Somewhere, nous nous sommes convaincre de passer entre les mains expertes du cofondateur de l’adresse, Mune, après une rapide discussion suivie de la prise d’un rendez-vous sur Instagram. Notre japonais étant inexistant, l’anglais du coiffeur approximatif, on arrive tout de même à se mettre d’accord sur une coupe à renforts de photos et de gestes précis. Le résultat ? Au millimètre près ce que l’on attendait, le tout en s’évitant les discussions parfois gênantes auxquelles se laissent aller certains professionnels du métier…

8-2 Kamiyamacho, Shibuya City. Site internet.

Tomigaya Kamiyama street tokyo coiffeur somewhere


Lire aussi : Voyage : Tokyo, la capitale cinématographique


 

Voir plus d’articles sur le sujet
Continuer la lecture