Emerson Vieira / Unsplash

The Good Spirits :
Notre sélection de 10 whiskies originaux

Les marques et embouteilleurs du spiritueux préféré des Français ne cessent d’innover, chaque année, en proposant des whiskies toujours plus variés et originaux.

Pour célébrer les fêtes, The Good Life vous fait découvrir sa sélection de 10 bouteilles de whiskies.

1. Le puissant Alfred Giraud Intrigue 

Les caractéristiques d’un whisky s’obtiennent principalement par le vieillissement et le type de fûts que le maître distillateur utilise. Cette alchimie entre le bois et le distillat confère alors les qualités organoleptiques au produit. Il faut ensuite laisser faire le temps. Cette maison française maîtrise ce savoir‑faire délicat. Cinq fûts différents ont été utilisés pour cette bouteille.

Le whisky Alfred Giraud Intrigue.
Le whisky Alfred Giraud Intrigue. DR

Au nez, le whisky n’est pas agressif, alors qu’il titre à 51,7 %. On est surpris. Viennent ensuite les fruits secs et confits. On patiente. Les agrumes arrivent doucement. En bouche, il est puissant. Sa finale est presque sans fin, sur les épices nobles.


2. L’agrumé The Balvenie 16 ans French Oak 

Le maître distillateur David Steward conçoit les whiskies Balvenie depuis plus de quarante ans. Il ne manque ni d’expérience ni d’idées nouvelles. Pour ce 16‑ans‑d’âge, il a décidé d’effectuer un « finish » dans des fûts de chêne ayant contenu du pineau des Charentes rouge.

Le whisky The Balvenie 16 ans French Oak.
Le whisky The Balvenie 16 ans French Oak. DR

Une première en 130 ans d’histoire de la distillerie. Et le distillat ? Au nez, c’est un combiné de fleurs blanches avec des arômes plein de fraîcheur. En bouche, il est gourmand avec des parfums d’agrumes, suivis d’épices rafraîchissantes. Le tout est en équilibre subtil.


3. Le franc Bowmore 15 ans 

Cette distillerie est la plus ancienne de l’île d’Islay, où elle est présente depuis 1779. Elle a une vraie personnalité et cela se ressent dans ses nombreux embouteillages ; rien d’étonnant à ce qu’elle soit aussi plébiscitée par les amateurs de whisky tourbé. Elle a aussi, fait rare, sa propre malterie.

Le whisky Bowmore 15 ans.
Le whisky Bowmore 15 ans. DR

Ce 15 ans est une parfaite introduction à son univers : le whisky a séjourné dans des fûts de bourbon avant d’être affiné pendant trois années en fûts de xérès oloroso. Cette caractéristique lui confère une couleur sombre. Il a de la puissance avec des notes marquées d’épices et de fruits secs. En bouche, le whisky est franc, avec une finale sur des notes légères de chocolat noir fumé. 


4. Le design The Dalmore Luminary N°1

Le secret de cette distillerie écossaise réside dans un assemblage savant de plusieurs fûts de vieillissement. L’ancien maître distillateur, Richard Paterson, tout jeune retraité, était un génie dans ce domaine. Pour ce nouvel opus, la distillerie s’est associée avec le musée V&A Dundee afin de conjuguer whisky et design. Ce whisky est alerte avec des notes citronnées et de gingembre.

Le whisky The Dalmore Luminary No 1.
Le whisky The Dalmore Luminary No 1. DR

Il est aussi gourmand avec ses parfums de fruits secs et une finale longue sur les épices légèrement chocolatées.


5. L’équilibré Glenfarclas 10 ans

Voici l’une des meilleures distilleries du Speyside. Elle n’appartient pas à un groupe international de spiritueux, mais à la famille Grant qui en est l’heureuse et talentueuse propriétaire. Ici, on travaille sur le temps long et non avec une vision à court terme, et la discrétion est de rigueur.

Le whisky Glenfarclas 10 ans.
Le whisky Glenfarclas 10 ans. DR

Tous les whiskies de la marque ont une âme, et pour s’en rendre compte, rien de tel que de déguster ce 10‑ans‑d’âge, un embouteillage vieilli dans des fûts ayant contenu du xérès. Il se révèle tout en équilibre, avec un caractère fruité tout à fait remarquable. Il affirme sa vivacité à chaque gorgée, tout en finissant agréablement sur une douce sensation d’onctuosité et d’épices venues d’un monde lointain. Envoûtant !


6. Le caressant Glenfiddich 30 ans 

Glenfiddich est l’une des distilleries les plus dynamiques du Speyside, en Écosse. Elle appartient à la même famille depuis 1887 ; c’est plutôt rare. Elle possède une large gamme de whiskies, ce qui la rend accessible à toutes les bourses. Cette capacité lui permet d’accompagner l’amateur à partir d’un whisky d’entrée de gamme et de le mener jusqu’au plus confidentiel.

Le whisky Glenfiddich 30 ans.
Le whisky Glenfiddich 30 ans. DR

C’est le cas ici avec ce distillat qui a vieilli pendant au moins trente ans dans les fûts. Il possède des notes subtiles de xérès au nez et se veut caressant. En bouche, on se laisse séduire par des notes boisées et d’épices. On termine, enfin, sur une pointe de gourmandise. 


7. L’onctueux Johnnie Walker Blue Label Ghost & Rare no 5

Si le nom de la bouteille et sa forme semblent être entrés dans l’inconscient collectif, les whiskies Johnnie Walker Blue Label ne cessent de se renouveler. Pour cette édition numéro cinq de la série Ghost & Rare, Jim Beveridge, le maître assembleur depuis quatre décennies, a ajouté à son blend de départ le distillat de la distillerie Port Dundas qui a fermé ses portes en 2011, après deux cents ans d’activité.

Le whisky Johnnie Walker Blue Label Ghost & Rare no 5.
Le whisky Johnnie Walker Blue Label Ghost & Rare no 5. DR

On reste dans un whisky onctueux qui ne présente aucune agressivité. Il se veut affable comme une conversation fluide et délicate. La pointe fumée sur la finale vient, comme un trait d’humour soudain, relevé un ensemble harmonieux. 


8. L’herbacé Waterford, Micro Cuvée Rue du Nil

Mark Reynier, le propriétaire, aime confectionner des whiskies qui ont une vraie personnalité. Il ne recherche pas le compromis. Pour cette cuvée spéciale, il a collaboré avec Greg Marchand, le chef et propriétaire du restaurant Frenchie, rue du Nil, à Paris.

Le whisky Waterford, Micro Cuvée Rue du Nil.
Le whisky Waterford, Micro Cuvée Rue du Nil. DR

Son souhait : prouver que le whisky peut accompagner un repas. Audacieux. L’orge utilisée pour son élaboration est cultivée selon le principe de l’agriculture biodynamique. Le whisky est plein de fraîcheur. C’est le constat évident avec ses notes prononcées d’herbes fraîches tant au nez qu’en bouche. La finale est gourmande avec des parfums de moka et de vanille.


9. L’original Woven Experience Antipodes #1 

Chaque année, La Maison du whisky lance des éditions limitées. Parmi elles, il y a cette bouteille de la jeune marque de blend écossais Woven. Elle est sur la plate‑forme The Avant Gardists. Ce flacon a été composé à partir de 6 whiskies différents, issus de single grains et de single malts de la distillerie des Highlands Loch Lomond, dont un vieilli en fût de vin rouge, et d’un blend de 5 ans provenant de Campbelltown.

Le whisky Woven Experience Antipodes #1 .
Le whisky Woven Experience Antipodes #1 . DR

Il est vraiment original, car on retrouve, à chaque gorgée, un peu de toutes les caractéristiques organoleptiques des whiskies : tourbé, épicé, fraîcheur. Voici une vraie surprise. Il titre quand même à 47,9 %, mais cela n’est pas un problème, car ce distillat a de l’équilibre.


10. Le gourmand The Yamazaki Peated Malt 

En un peu plus de cent ans, cette distillerie japonaise s’est frayé un chemin vers les étoiles. Elle est devenue quasi mythique pour tous les amateurs de whisky comme peuvent l’être certaines de l’île d’Islay, en Écosse. Ce Peated Malt les surprendra dès le premier nez, car, d’ordinaire, les eaux‑de‑vie de Yamazaki ne sont pas tourbées.

Le whisky The Yamazaki Peated Malt.
Le whisky The Yamazaki Peated Malt. DR

Or, ici, le côté fumé s’exprime avec une douceur remarquable. Il n’est pas opulent. Le distillat enveloppe le palais avec des pointes épicées d’une grande délicatesse. La finale est d’une telle longueur qu’on a le sentiment de sucer un bonbon. Voilà une gourmandise pour les adultes à consommer avec modération.


Thématiques associées