×
the-good-life-kate-6

The Good Business // Motors

Kate rachète NOSMOKE, révolution de l’auto électrique urbaine en vue?

Avec l’opération qui vient de s’achever, la startup Kate entre de plain-pied sur le marché de la voiture électrique française. Au programme, la sortie au printemps de l’Original, une réédition de la Mini Moke conçue par NOSMOKE et, en 2024, la production d’une micro voiture 100% électrique, la K1.

L’Original, une réédition de la Mini Moke de NOSMOKE avec des améliorations techniques amenés par Kate, va sortir au cours du prochain printemps.
L’Original, une réédition de la Mini Moke de NOSMOKE avec des améliorations techniques amenés par Kate, va sortir au cours du prochain printemps. @KateOriginal

Un nouveau constructeur sur le marché automobile français

Rouler en centre ville avec une petite voiture à l’esprit vintage, tout en respectant l’environnement ? Oui, c’est possible. Depuis des années, certains donnent l’exemple. La preuve avec l’un des hommes les plus chics et collectionneurs du monde, le roi d’Angleterre Charles III , qui a converti en électrique plusieurs voitures de sa collection d’époque, manifestation de son soutien envers la cause écologique. En somme, NOSMOKE ne fait que lui emboîter le pas… 

L’entreprise, fondée en 2012 à Cerizay (Deux-Sèvres) par Luc Jaguelin, lançait en 2015 une version électrique de la “Mini Moke”, la petite auto de plage culte des années 60. Cinq ans plus tard, l’entrepreneur (fondateur, parmi les autres, de Iconic House et Fotolia) Thibaud Elzière tombe amoureux de l’objet. Au passage, en 2022, il co-fonde Kate avec Matthias Goldenberg et Pierre Escrieut (tous les deux avec un passé dans l’équipementier Valeo), une start-up engagée dans la production de véhicules électriques légers made in France. La start-up vient juste de signer l’acquisition de NOSMOKE. Il ne faudra pas attendre longtemps pour découvrir les premiers fruits de cette opération. 

L’Original : le même design de la Mini Moke, mais des performances supérieures

Une nouvelle version de la Mini Moke sera donc lancée au printemps 2023 : l’Original, vraie petite pépite automobile de design qui embrasse le défi de la durabilité grâce aux améliorations techniques enclenchées par Kate. composants, processus de fabrication, batterie, moteur : la Mini Moke est entièrement réinventée dans l’Original. 

L’Original sera un test pour pour le développement d’une nouvelle micro voiture électrique de Kate, la K1.
L’Original sera un test pour pour le développement d’une nouvelle micro voiture électrique de Kate, la K1. @KateOriginal

Résultat, trois versions différentes avec une autonomie allant de 110 à 240 km, un temps de recharge compris entre 1h30 et 5 heures et une vitesse maximale allant de 70 à 90 km/h. Des performances bien supérieures à celles de la dernière Mini Moke, qui roulait à 70 km/h maximum avec une autonomie maximale de 120 km. Disponible en pas moins de 23 coloris, la nouvelle Mini Moke annonce un prix de départ à 24 590 euros. 

Le vrai défi commence en 2024

En sept ans, sous l’égide de NOSMOKE, environ 1 500 exemplaires fabriqués dans la manufacture des Deux-Sèvres ont été vendus pour un chiffre d’affaires englobant un peu plus de 4 millions d’euros. “Pour l’Original, explique Matthias Goldenberg, le but est d’immatriculer entre 1 000 et 1 500 véhicules par an”. A long terme toutefois, la nouvelle maison est encore plus ambitieuse. L’Original ne sera en fait qu’une première étape vers le développement d’une micro-voiture totalement électrique nommée K1, dont Kate compte commencer la production en 2024 et sortir 40 000 exemplaires par an dès 2027. “Nous avons la conviction que la voiture de demain, celle des trajets de tous les jours, sera légère, propre et sobre« , souligne le cofondateur et CEO de Kate. 

Les précommandes de la K1 seront ouvertes dans quelques mois.
Les précommandes de la K1 seront ouvertes dans quelques mois. @KateOriginal

Une évidence à l’heure où les recherches vont bon train, que ce soit du côté de l’e-mobilité et de l’automobile ou des transports en commun, taxis volants et téléphérique urbain en tête. N’oublions pas, cela dit, que – selon les chiffres du think tank “Shift Project”-, en 2023 la mobilité du quotidien et les trajets de moins de 80 km reposent à 84 % sur la voiture.

 

L.P


Voir plus d’articles sur le sujet
Continuer la lecture