×
La maison Millon, qui vient d’inaugurer un nouveau département consacré au monde du sport, un an avant les JO de Paris, 2023 - TGL
La maison Millon, qui vient d’inaugurer un nouveau département consacré au monde du sport, un an avant les JO de Paris, 2023 - TGL

The Good News // Lifestyle

La maison de ventes aux enchères Millon se met au sport

Les articles de sport se vendent bien, notamment aux enchères. C’est le constat qu’a fait la maison de vente Millon, qui vient d’inaugurer un nouveau département consacré au monde du sport, un an avant les JO de Paris.

Jusqu’à tout récemment, les mises aux enchères d’articles de sport n’avaient pas vraiment de département réservé. Voilà qui est réparé depuis le 1er juillet, grâce à la première vente organisée ce jour par la maison Millon qui prévoit d’en faire, en moyenne, quatre par an.


A lire aussi : Comment les maillots de foot sont devenus cool


Les estimations de cette vente aux enchères de la maison Millon ? De 50 à 10 000 euros.
Les estimations de cette vente aux enchères de la maison Millon ? De 50 à 10 000 euros. Braden Hopkins / Unsplash

« L’idée est de ne plus traiter le sport comme une discipline de niche, mais comme un vrai département, au même titre que les autres spécialités de la maison Millon : l’art, la sculpture, la joaillerie, la peinture, explique Jean-Marc Leynet, ancien basketteur et expert depuis trente ans en arts et en souvenirs sportifs. Il s’agit de mettre en valeur aussi bien des articles historiques que des témoignages d’aujourd’hui. Les acheteurs sont des collectionneurs, mais également des institutions, des musées en France et à l’étranger. »

Cette première vente – organisée par la maison Millon  – a donc proposé aussi bien des maillots de football, de rugby et de cyclisme (les trois disciplines les plus collectionnées) que des tableaux, des documents, des livres ou des médailles.

Cette première vente – organisée par la maison Millon  – a donc proposé aussi bien des maillots de football, de rugby et de cyclisme que des tableaux, des documents, des livres ou des médailles.
Cette première vente – organisée par la maison Millon  – a donc proposé aussi bien des maillots de football, de rugby et de cyclisme que des tableaux, des documents, des livres ou des médailles. Alex / Unsplash

Les estimations ? De 50 à 10 000 euros. Le ballon du match France-Yougoslavie de la Coupe du monde de football de 1958 est parti à 13 500 euros. Une torche des jeux Olympiques de Grenoble en 1968 (sans signature, mais de fabrication artisanale et éditée à très peu d’exemplaires) avait été adjugée lors d’une vente célèbre à 170 000 euros.

« Je me souviens de m’être retrouvé il y a quelques années devant la médaille d’or, le diplôme olympique et le vase de Sèvres d’un champion français qui avait gagné les JO de Paris en 1924, note Jean-Marc Leynet. C’est rare de voir ces trois pièces en même temps. Mon émotion était intense. »


Prochaine vente aux enchères sport fin octobre ; exposition de 11 h à 18 h.
3, rue Rossini, Paris 9e.
Millon.com

Jean-Marc Leynet
Expertise-sports.com


A lire aussi : Salles de sport à Paris : ces lieux qui changent les règles du jeu

Voir plus d’articles sur le sujet
Continuer la lecture